IDOAN, L'ULTIME PREDATEUR

Telechargement

Chronique :

Titre :
Idoan, l'ultime prédateur

Auteur :
Walter Ozenne

Parution : 15/07/2016 – Auto-Édition


Genre : SF, Fantasy - 196 Pages.


L’auteur :

D’origine charentaise, Walter Ozenne est né en 1967 dans Les Yvelines.

Après des études en sécurité, il devient officier de sapeur-pompier.

Sa vie le mènera de la région parisienne jusqu’en Beauce en passant par Marseille, Paris et Le Havre. En 1997, il s’installe en Charente, où il travaille encore aujourd’hui.

Son goût de l’écriture est ancien, mais ce n’est qu’au printemps 2010 qu’il se remet pleinement à l’écriture. Découvrez cet auteur aux textes contemporains et véritables.

Laissez-vous emporter dans ses histoires tantôt romantiques et attachantes, tantôt loufoques et inattendues.

Le résumé :

« Où que l’on soit, quoi que l’on fasse, la vie peut être très capricieuse. »

Ainsi commence le récit d’Idoän, jeune novice Métöa, cette tribu de chasseurs redoutés. Il ne croit pas si bien dire !

Dans son univers, les gens de son village sont considérés comme de grands prédateurs, pacifiques, mais sans pitié avec leurs proies.

Pressé de grandir, il va commettre une erreur de jeunesse, qui va changer sa vie : oser pénétrer dans l’antre des anciens, ce lieu interdit aux novices.

La punition est sans appel : il va se voir propulsé dans le monde des humains, un des univers parallèles au sien, et va être chargé d’une mission très spéciale. Pendant des années, il va errer en semant la terreur et l’effroi à la recherche de celle-ci.

Quand il découvre enfin le but réel de sa présence chez les humains, il engage une traque dont la seule issue sera la mort : la sienne ou celle de son adversaire. Seulement alors, s’il survit, il pourra rentrer chez lui et deviendra un Prédateur… L’ultime Prédateur.

Ma petite chronique :

Pour la petite histoire, cela faisait pas mal de temps que j’étais attirée par cette sublime couverture en 3D sur les groupes de lecture, et puis début mai, un défi a été proposé : Lire un livre choisi pour sa couverture sans avoir pris connaissance du résumé. Mon choix était fait : Idoän, l’ultime Prédateur.

Je n’ai pas été déçue à la réception, au contraire, encore plus jolie que sur photo avec une qualité de papier exceptionnelle. Lisant 80% de version numérique, je peux vous dire que j’ai pris un immense plaisir durant ma lecture.

Idoän est un jeune novice de la tribu Métöa. Après avoir enfreint le règlement, il se retrouve propulsé dans le monde parallèle qu’est le nôtre, telle est la loi chez les anciens Metöa.

Il aura pour mission de mettre hors état de nuire un autre Métöa, qui pollue le monde des humains. Une longue course poursuite dans un monde où le temps n’a pas la même dimension.

Arrivera-t-il à temps pour s’unir à sa promise et revoir sa famille ?

Arrivera-t-il à remplir cette mission dans ce monde inconnu, lui qui n’est ni humain, ni animal ?

Mise à part un « flash-back » où on pourrait se perdre, l’auteur d’une écriture fluide nous fait voyager aisément entre les deux mondes, jusqu’à une suite très originale, où il nous proposera au choix, deux fins aussi bien l’une que l’autre. Une idée sympathique et appréciable.

Ma petite note :
8/10

Chronique réalisée par Sandrine Mantin


Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016

 

Ajouter un commentaire