LA PLUME ET L’AMOUR

21121775 10155642324984812 201436370 n

 

CHRONIQUE DE SANDRINE :

 

Titre : LA PLUME ET L’AMOUR

 

Auteur : Benham (de son vrai nom Olivier Benhamou)

 

Parution : 13/08/2017 – Auto-Édition

 

Genre : Littérature Française – 211 Pages.

 

L’auteur :

Benham est né en 1971 à Paris, où il a exercé différents métiers, plus ou moins en lien avec des domaines artistiques et musicaux.

Ecrivain, musicien, poète, Benham nous livre dans ses œuvres, une vision décalée de la société, en ne ménageant rien ni personnes. Loin des conventions et des « politiquement correct », il reste pourtant admiratif de la nature humaine qui peut être parfois aussi généreuse qu’impitoyable.

A la fin des années 80, il écrit trois recueils de poésies, « Poésie 90 ou les reflets d’un cactus filiforme » « Maglite et l’anti-Marin » et « L’alunissage du papillon ».

En 2017, Les trois recueils sont réunis et publiés en un seul volume sous le titre « Poésie 90 » avec une chronologie narrative qui les replace dans leur contexte.

Dans les années 2010, il compose et diffuse deux albums de musique, « Partisan d’un monde meilleur » et « La couleur de l’ombre », disponibles sur toutes les plateformes de téléchargement et de streaming.

Un nouvel album « Memphis Cosmic Blues » est disponible depuis le 21 juin 2017, tandis qu’un roman « La plume et l’amour » sera disponible en août 2017.

 

Le résumé :

Dans la vie, il y a souvent deux vérités, deux versions, deux façons de vivre et de ressentir la même histoire. C’est exactement ce qui arrive à Ernest Hunter, un écrivain de Seattle, mascotte d’un éditeur déjanté, et à Axel Beauclair, une française en mal d’amour et d’évasion.

Deux récits différents qui ne racontent pas la même histoire, mais la même aventure.

Bref, je me suis retrouvé à Paris avec un appartement, une voiture du cru local et un copain assez sympa arrivant sous peu, nous avions rendez-vous à trois heures moins le quart. J’avais quelques jours de libre, offrant ces tierces à mon âme tzigane. Je n’avais qu’un vague rendez-vous professionnel à Los-Angeles, la semaine suivante, avec un producteur bizarre. Il voulait faire un film où il n’y avait pas d’histoire, l’écran divisé en huit, un nouveau concept. Je n’avais rien compris, mais j’avais accepté.

Je n’avais rien tourné depuis un an, et mon bouquin avait été tiré à peine à trois cents exemplaires. J’en avais moi-même acheté cinquante pour que mon éditeur continue à m’inviter à ses soirées. Des fêtes à tout casser, certaines duraient trois jours, vous repartiez de là avec une garde-robe toute neuve, et à manger pour le restant de la semaine. C’est là-bas, dans une de ces soirées à Seattle, que j’ai eu la bonne idée de rencontrer Axel, la semaine dernière. Axel est une femme un peu irréaliste, avec des cheveux noirs et une mèche blanche naturelle au milieu, très fine, très sensuelle. Un mélange de panthère noire, de salope et d’enfant. Un mélange détonnant m’ayant fait craquer tout de suite, en un instant je l’aurais suivie au bout du monde. J’étais venu à Paris pour lui faire une surprise.

 

Ma petite chronique :

Un livre qui m’a laissé perplexe toute la première partie.

Impossible de comprendre où l’auteur Olivier Benhamou voulait nous entraîner.

Un style franc et direct pour un public averti, (à ne pas laisser entre les mains des plus jeunes), j’étais persuadée que j’allais avoir le déclic.

Après une première partie qui m’a parue un peu lente, j’ai enchaîné la deuxième sans aucune pause et là j’ai tout compris, je ne pouvais plus cesser ma lecture je voulais savoir.

Lui, c’est Ernest Hunter, écrivain qui fréquente les soirées mondaines de son éditeur déjanté. Le luxe, l’alcool et le sexe découlent de ces orgies festives organisées et c’est là qu’il la rencontrera.

Elle, c’est Axel Beauclair, une femme accessoirement mariée en mal d’amour.

Une passion profonde, un amour bestial, une rupture inattendue.

Une histoire, deux ressentis…

Lui se sent trahi, elle se sent abandonnée.

Lui veut tout oublier, elle ne pense qu’à lui.

Il veut s’éloigner très loin, elle ne rêve que de le rapprocher.

Le couple arrivera-t-il à se retrouver ? Que s’est-il passé pour que chacun se sente trahi par l’autre ?

L’auteur démontre avec talent, comment une vérité peut donner deux interprétations qui peuvent changer complètement le cours des projets.

Incompréhension, non-dits, quiproquos et toute une vie est transformée.

 

Ma petite note : 8.50/10

 

Pour vous le procurer : Cliquez ici fds2016

 

Sa page Facebook : Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire