LA VALEUR D’UTILITÉ

4107h2c gql sy346

CHRONIQUE DE SANDRINE :

 

Titre : LA VALEUR D’UTILITÉ

 

Auteur : Régis Moreau

 

Parution : 07/07/2017 – CreateSpace Publishroom

 

Genre : Nouvelles noires – 38 Pages.

 

L’auteur :

La réalité dépasse la fiction ! Il suffit d’écouter et d’observer le monde pour voir à quel point le réel a tout essayé, tout produit, tout fait… bien plus que notre mental ne pourrait le faire ou le concevoir.

Tout le défi d’un auteur de fiction est de raconter cette réalité, selon son imagination : en lui donnant un sens, une combinaison originale, une flamme, un intérêt nouveau… bref, de donner envie à son lecteur de plonger dans une réalité alternative. Ce qui l’amènera, peut-être, à regarder la réalité d’une autre façon ?

Régis Moreau est romancier et essayiste, enseignant à l’université, et professeur/pratiquant d’Aikido.

 

Le résumé :

Et vous, qui vous utilise ? Et vous, qui utilisez-vous ?

Dans « La valeur d’utilité », des jeunes participent à une course sauvage de scooters, en pleine ville. Tous les risques sont pris. Tous les coups sont permis pour gagner. Qui empochera les gains ? Pas celui que vous croyez…

 

Extrait du livre :

« Alban serre les dents. Le feu est au rouge. Il freine brusquement et chasse de la roue arrière, en laissant un peu de gomme sur le bitume. L’engin se couche mais ne frotte pas sur l’asphalte. Alban le redresse et s’avance de quelques mètres sur le carrefour pour avoir de la visibilité. Trois voitures passent en trombe, en klaxonnant. Après elles, il repart, indifférent aux appels de phares qui flashent dans son rétroviseur. Bientôt, il se fond dans une circulation plutôt fluide et en constant mouvement.

Plus loin, il prend plusieurs virages sur les chapeaux de roues, et n’hésite pas à grimper sur des trottoirs pour couper au plus court.

Deux mamies, leurs petits chiens dans les bras, manquent de se faire éperonner par ce danger public. Frôlées de justesse, elles hurlent et maudissent cette jeunesse d’aujourd’hui qui n’a plus aucun respect pour rien.

Alban tend un doigt rageur à ces vieilles peaux qui ont failli l’obliger à freiner… »

 

Ma petite chronique :

Texte court de 38 pages qui amène à réfléchir sur la valeur d’utilité.

Il y aurait eu matière à développer ce texte qui traite de nombreux sujets : Appât du gain, vitesse, délinquance, Course poursuite, et même un sujet d’actualité, les attentats.

Jusqu’où l’être humain est-il capable de prendre ou de faire prendre des risques, à de jeunes passionnés de courses et de scooters.

L’auteur d’une plume simple et sans fioriture nous démontre jusqu’où l’appât du gain peut déshumaniser une personne et la rendre très dangereuse.

On entre directement dans le sujet, le cœur battant au rythme des vrombissements de moteurs, pris au jeu dans cette folle course à travers la ville, bravant les feux rouges, sens interdits, priorités et toutes signalisations. Et le tout juste pour contenter le plaisir de quelques parieurs, se rendent-ils vraiment compte de la dangerosité de ce fléau ?

On termine avec une chute complètement décalée et inattendue, qui nous ramène en plein sujet d’actualité et nous procure des frissons.

Le thème est respecté : Qui utile l’autre ?

(« La valeur d’utilité » est une nouvelle noire, tirée du livre « Au bord du gouffre », du même auteur. Chacune des histoires du recueil est originale, glaçante ou terrifiante, mais toujours totalement surprenante. Leurs fins sont imprévisibles et étonnantes. Alors, attention à la chute !).

 

Ma petite note : 7.5 /10

 

Pour vous le procurer : Cliquez ici fds2016

Son site : Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire