ORAGE À L’OYAT DES DUNES

515fa1 fmnl sx311 bo1 204 203 200

 

CHRONIQUE DE SANDRINE :

 

Titre : ORAGE À L’OYAT DES DUNES

 

Auteur : Isabelle Bergi

 

Parution : 09/05/2017 – Auto-Édition

 

Genre : Littérature Française – 179 Pages.

 

L’auteur :

Bretonne et fière de l’être. Isabelle Bergi réside dans la périphérie Rennaise.

Retraitée de l’Education Nationale, où elle a exercé son métier avec passion.

Elle a toujours eu envie d’écrire, mais a attendu d’avoir du temps pour se lancer dans cette grande aventure de l’Ecriture.

Elle aime la peinture, la sculpture et adore jardiner…

Elle écrit son premier roman « Sous ton paillasson » en ligne depuis le 26 Septembre 2016. Elle propose depuis 7 avril 2017 son deuxième roman « Orage à l’Oyat des dunes », dans ses deux versions : kindle et brochée.

Un roman à lire sur la plage ou ailleurs, un roman de vacances !

 

Le résumé :

Ronchon par nature, Antoine n’a pas les vacances dont il a rêvé. Est-ce une raison pour gâcher celle de sa femme et de ses amis ? Au vu des caractères très hétéroclites des protagonistes, leur escapade Finistérienne risque de devenir orageuse.

Des conflits vont inévitablement surgir et les secrets éclater au grand jour… Un roman facile à lire qui vous garde en haleine et une question qui reste en suspens : l’amour et l’amitié peuvent-ils survivre à toutes les épreuves ?

 

Ma petite chronique :

Je découvre la plume fluide de l’auteure, Isabelle BERGI que je remercie pour ce service presse, avec « Orage à l’Oyat des dunes ».

Une jolie couverture colorée qui invite au voyage.

Un moment de lecture agréable, avec des personnages attachants. On sent que l’auteure a travaillé son sujet pour les rendre très réalistes.

Trois couples d’amis aux caractères différents se rassemblent souvent autour d’un repas, et décident (enthousiastes ou contraints) de passer les vacances ensemble à l’Oyat des dunes.

Pas évident de faire l’effort de s’adapter au caractère de chacun, supporter les différences, les piques des uns aux autres, les non-dits qui finissent par mettre des doutes, surtout pour Antoine qui n’avait pas du tout envie de partager ces vacances qui tournent au cauchemar.

Embarquée dès les premières pages, l’auteure alimente avec agilité suspense et rebondissements jusqu’à une fin complètement inattendue.

Pour reprendre la phrase d’Isabelle :

« Un roman à lire sur la plage ou ailleurs, un roman de vacances ! »

 

Ma petite note : 8.50/10

 

Pour vous le procurer : Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire