LES PETITS BONHEURS SONT SI GRANDS…

Les petits bonheurs

 

CHRONIQUE DE SANDRINE :

 

Titre : LES PETITS BONHEURS SONT SI GRANDS…

 

Auteur : Murielle Toy

 

Parution : 02/01/2018 – Auto-Édition

 

Genre : Témoignage – 379 Pages.

 

L’auteur :

J’ai écrit ce livre en pleurant, en criant parfois…

J’y ai tout lâché et ça fait un bien fou !

Un témoignage authentique, poignant, durant lequel vous ressentirez toutes mes émotions…

Vous apprendrez également tant de vérités…

Chers lecteurs, après avoir été touchés par mon histoire, n’ayez qu’une envie, celle de saisir tous vos petits bonheurs…

(Je dénonce pudiquement ! D’une écriture simple… Vous ne pourrez décrocher de la réalité que subit Kévin, enfant puis adolescent en souffrance… De cette mère, Iris, qui tient bon malgré son cœur meurtri…).

 

Le résumé :

Iris et Nicolas accueillent leurs amis tout un week-end. Ils se font une joie de les recevoir. Cependant, à aucun moment, ils ne pourraient imaginer tout ce qui va basculer dans leur vie à la fin de ce week-end entre amis.

Une nouvelle, une seule qui peut avoir l’effet d’une bombe et venir détruire leur famille ! Iris devra s’armer de patience et se confronter à tous les obstacles de notre société, pour sauver l’équilibre familial et surtout son fils.

Elle se heurtera aux limites de notre système judiciaire, à l’inefficacité du service de santé… la solitude que cette famille va vivre face à l’horreur est-elle révélatrice de la faiblesse de nos ministères ? De ces lois inefficaces ? D’un système qui applique bêtement des protocoles sans s’intéresser à l’individu ? Sait-on vraiment ce qui se passe chez nous ? Ce qui existe quand on est face à l’horreur, face au VIOL ? Ce qu’on nous propose quand on vit le pire ?

Jamais Iris n’aurait imaginé vivre cette vie de combats pour sauver son fils aîné. Se battre se battre et toujours se battre…

 

Ma petite chronique :

Plusieurs jours que je voyais passer cette couverture sur les réseaux sociaux. Une famille comme le dessine les enfants, avec des grands corps et des petits bras. Je la trouvais amusante, elle me donnait envie de lire le livre et c’est avec plaisir que j’ai accepté le service presse de Murielle Toy pour son livre « Les petits bonheurs sont si grands… ».

Je la remercie pour la confiance qu’elle m’a accordée et je me suis de suite plongée dans la lecture, sans même savoir le genre ni avoir lu le résumé.

Je n’ai pas mis longtemps à comprendre que derrière cette amusante petite couverture, se cachait un témoignage bouleversant, un drame pour une famille toute entière.

Je dois vous avouer que concernée par le problème j’ai beaucoup pleuré et j’ai dû prendre plusieurs jours de recul pour écrire ma petite chronique.

On pense que ça ne peut pas nous arriver, et pourtant…

Lorsque Iris découvre que son fils a subi un viol, elle ne réalise pas que sa vie, celle de son couple et de ses autres enfants va devenir un calvaire une lutte de chaque jour.

Bien que son mari soit gendarme, elle ne reçoit aucune aide particulière. Elle est devenue le pilier de la famille, son mot d’ordre était Courage.

Le cri de révolte d’une mère face à la lenteur du système judiciaire et des administrations.

La triste réalité de voir la famille et les soi-disant amis s’éloigner, jugeant sans comprendre. C’est tellement plus facile !

L’expression « C’est dans les épreuves que l’on reconnaît ses amis » prend tout son sens et il en restera peu.

Ce témoignage décrit très bien ce que ressent la victime, mais aussi le parcours que doit affronter la famille.

Les procureurs et avocats se rendent-ils compte de ce que doivent supporter les parents ?

De quel côté est la justice ? Quelles sont les aides concrètes mises en place sur le terrain pour les victimes ?

Encore trop de questions qui restent sans réponse.

L’écriture est fluide et transparente, rien n’est caché au lecteur, même les courriers sont retranscrits. Le lecteur ressent toutes les émotions et la souffrance de l’auteure.

Je félicite et j’admire Murielle TOY pour son courage, pour sa ténacité envers les personnes qui ont voulu se mettre en travers son chemin. Elle n’a jamais baissé les bras, jusqu’au bout elle a été présente pour son fils et sa famille, elle a frappé à toutes les portes n’ayant pas peur de déranger les politiques. Une maman formidable.

 

Ma petite note : 10/10

 

Pour vous le procurer : Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire